Journées veilleurs acteurs

« Agir sur la violence faite à soi ou aux autres dans une dynamique communautaire au bénéfice des compétences psychosociales de chaque personne. »

 

Tel est l’objectif des formateurs et formatrices de l’association reSourceS issus de l’éducation populaire, du travail social, du milieu artistique et de la santé :

 

« Nous partageons - et enrichissons avec les participant-e-s  un cadre d’analyse, de repérage et de compréhension des situations de violence qui sévit à l’école, au travail, dans des lieux d’accueil, dans les familles ... Nous sommes passeurs de compétences, d’expériences. »

 

Le monde est dangereux à vivre, nous dit Albert Einstein, non pas à cause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et ne font rien.

 

Ceux qui ne font rien, les témoins passifs, ceux qui subissent la violence, les victimes, sont au cœur du travail mené : nous proposons aux témoins, des pistes d’action ; nous aidons les victimes à reprendre confiance en elles et à se respecter pour mieux s’affirmer dans les situations de violence ; nous ne figeons aucun protagoniste dans sa posture, au moment des faits.

 

Notre approche, d’analyse, de compréhension et de recherche sur des stratégies de communication nouvelles permet à tout participant de travailler sur lui sans étiquette ni jugement moral. A cette fin, la dimension créative et artistique des participants, expérimentée comme facteur de résilience, est sollicitée de façon transversale au cours des formations.

 

La mixité des groupes est privilégiée qu’il s’agisse de l’âge, de l’origine professionnelle ou sociale des participants qui sont appelés à devenir veilleurs et acteurs dans les situations de violence.

 

Ils pourront être accompagnés par l’association, sur la durée, selon des modalités à définir au cas par cas. En ce sens, chaque formation est unique et s’adapte aux besoins et demandes des solliciteurs. Analyser, comprendre, expérimenter des réponses à partir des expériences et compétences de chacun afin de renforcer l’estime de soi, afin d’agir avec justesse.

 

Les modalités

Qui?

Les formateurs et formatrices du Pôle ressources interviennent en prenant en compte les ressources artistiques locales mobilisables.

 

Quoi?

4 journées de travail, réparties selon un rythme à définir avec les partenaires, pour lutter contre la violence faite à soi et aux autres: manque de respect, humiliations, harcèlement, discrimination, rejet (...) en favorisant toutes formes de mixité dans la constitution des groupes.

 

Comment

En partageant, en échangeant à partir d’un cadre conceptuel d’analyse et de compréhension des situations de violence ; en travaillant le rapport à la responsabilité individuelle et collective ; en sollicitant la créativité des participants ; en co construisant des pistes d’action pour la suite.

 

Pour…Quoi?

Pour apprendre à identifier les violences insidieuses et agir en alliances ; pour renforcer la cohésion des équipes.

 

Pour…Qui?

Tout membre d’une équipe, d’une entreprise ou d’une association ; chaque témoin ou victime de souffrance au travail.

 

Où?

Dans tous les milieux du travail sur le territoire national.

 

Quel Suivi?

Évaluation continue en cours de formation. Réception, prise en compte - pour analyse et affinement de l’action – des besoins exprimés suite à l’action de formation. Proposition d’une journée supplémentaire au terme d’une année écoulée.